Parc animalier et botanique

Les primates

Une grande diversité de primates

S’amuser devant les accrobaties des gibbons à favoris blancs, devant l’agilité des gibbons à mains blanches ou s’étonner de la rareté des gibbons à bonnet, écouter le chant des siamangs ou découvrir les singes capucins, les colobes, les sakis ou les saïmiris…. c’est un peu retomber en enfance et s’interroger sur nos origines.

Les primates vivent en famille ou en colonies de quelques individus sur des îles aménagées dans des conditions proches de celles de leur milieu naturel. Cela afin de leur permettre de se mouvoir en toute liberté et d’assurer leur bien-être.

lémurien primates

Les lémuriens

Ne dites surtout pas en les observant : « qu’ils sont mignons ces petits singes ! ». Ce sont des primates mais pas des singes. Ils vivent uniquement sur l’île de Madagascar où chacun d’entre eux a un territoire bien défini. À Branféré, vous pourrez admirer le maki catta reconnaissable à sa queue annelée noire et blanche, le maki vari noir et blanc et le maki vari roux menacés d’extinction dans un futur proche.
gibbon primates

Les gibbons

Les gibbons font partie du groupe des grands singes. Avec leurs mains et leurs longs bras, ils sont adaptés à la vie arboricole et se déplaçent très vite tout en économisant leur énergie. Les principales menaces qui pèsent sur eux sont la chasse et la déforestation. Venez découvrir le gibbon à mains blanches, le gibbon à favoris blancs, le gibbon à bonnet et le siamang, tous originaires d’Asie du Sud-Est.
singe capucin primates

Le singe capucin

Le capucin se distingue par sa faculté d’apprentissage, c’est pourquoi le Centre de Réadaptation Fonctionnelle de Kerpape les a choisi pour participer à des programmes expérimentaux d’aide aux personnes handicapées physiques.  Le Parc de Branféré a été associé à ce projet de 1989 à 1996. Présent majoritairement en Amazonie, il possède une queue semi-préhensile qui fonctionne comme une main.
colobe guereza primates

Le colobe guéréza

Le colobe guéréza est surnommé par les éthiopiens « singe en habit de lumière », du fait de sa fourrure noire surmontée de crins blancs. Très arboricole, ses jambes sont plus longues et plus musclées que ses bras. La queue des colobes guéréza peut atteindre 1m de long! Il se nourrit de feuilles et de fruits, que son estomac à plusieurs poches lui permet de digérer aisément, à l’inverse des autres singes.
saki face blanche primates

Le saki à face blanche

Le saki à face blanche possède une impressionnante détente pouvant atteindre 10 m, ce qui lui vaut le surnom de «singe volant». Les femelles sont gris-brun avec une face foncée et les mâles sont noirs avec une face blanche voire rousse. Originaires principalement d’Amazonie, les sakis, en plus du problème de la déforestation, sont menacés par la chasse et pour leur queue, très prisée comme plumeau…
singe hurleur noir primates

Le singe hurleur noir

Le hurloir noir possède un pelage brun foncé, presque noir. Les femelles et les petits sont plus clairs, couleur paille. Leur queue, préhensile et sans poil sur la face intérieure, est utilisée pour saisir lors de la locomotion et de l’alimentation. Une modification de l’os hyoïde (gorge) leur permet de produire des hurlements et agit comme un résonateur. Ils vivent en groupes familiaux de 5 à 8 individus.

Le Parc de Branféré vous propose un voyage au cœur du monde animal. Découvres tous les animaux du parc animalier de Branféré.